De l’ingéniosité pour éviter de dépenser !

Gérer un budget maman solo, notamment à la rentrée scolaire, fait partie des casse-têtes financiers qui pousse à faire preuve d’ingéniosité … le mois de septembre arrive avec son cortège de frais en tous genres. Vous êtes solo ? pas de distinction, pension alimentaire ou pas, c’est le même tarif pour tout le monde. Stressant.

Se procurer les nouvelles baskets au tarif le plus intéressant (chez Cadethlon) parce que nos enfants prennent une, voire deux pointures chaque trimestre , remplacer le nouveau ballon « m’man, j’peux plus jouer avec « çuila », (comme s’il avait une maladie), c’est négociable, mais stressant !

On remettra le short de l’année dernière, certes un peu plus court… de 10 cm (ça va !) mais encore en très bon état. Impossible de faire faillite à cause du dernier maillot de chez Kine à la gloire de Mickaël Jordan, père spirituel de votre basketteur de fils mais absent financièrement.

Financer seule et plus à deux.

Certes l’allocation rentrée redonne un souffle, d’autant plus si la pension alimentaire n’arrive jamais …mais enfin, ce n’est pas Byzance, loin de là. En réalité, il est très difficile d’assumer seule les dépenses auxquelles nous faisions face hier à deux, cela toute l’année. Solitude de la maman solo …

Il s’agit donc de changer ses habitudes de manière forcée : supprimer le superflu est une évidence, réduire drastiquement le rythme de consommation et regarder les prix une obligation. Il est alors légitime de ressentir une grande frustration, surtout dans les mois ou l’année qui suivent la séparation, en fonction de nos habitudes anciennes bien ancrées.

Mieux vaut en rire qu’en pleurer, voir les choses sous le bon angle. Consommer moins et recycler a du sens, c’est même une priorité pour l’humanité, cela aide à relativiser…non ? on s’en fout de la planète ? pourquoi Moi et pas Eux ? une maman solo ne choisit pas, elle fait des concessions !

Quand maman solo fait des concessions

Ne pas pouvoir se laisser tenter par l’achat de tel ou tel appareil électroménager de compétition, ne plus acheter un nouveau manteau chaque hiver, ne pas changer de téléphone tous les deux ans, acheter une machine à laver recyclée dans une association ou le canapé sur « le coin d’à côté », faire du covoiturage dès que possible, toutes ces actions/décisions sont non seulement moins chères mais utiles. L’entraide, le lien, le partage vont avec ces démarches.

Avec un seul revenu (pension alimentaire comprise ou non) un simple déséquilibre budgétaire ponctuel peut créer une cascade de problèmes sur les semaines ou les mois suivants. Hélas on ne devient pas une fée de la gestion du jour au lendemain, d’autant plus si l’on s’appuyait beaucoup sur notre compagnon ou mari à ce sujet. Nouveau casse-tête.

Utiliser des gestionnaires de budget, ça peut aider !

En dehors du fait qu’il existe des outils vraiment pratiques et gratuits il y aussi une manière de raisonner permettant de gérer mieux un budget “maman solo”. Retrouver un peu de sérénité à ce sujet est essentiel, et les enfants ont un rôle à jouer… si si !