Gérer son budget maman solo, la priorité.

Dans l’écrasante majorité des cas, une maman solo compose avec ce qu’elle a, c’est à dire son revenu et la pension alimentaire, si elle existe.

A l’instar du Titanic qui naviguait à vue quelques minutes avant de percuter l’iceberg et de sombrer avec tout le monde à bord, maman solo, plus que quiconque, risque régulièrement le crash financier. Il n’y a aucun débat à ce sujet.

Si elle n’anticipe pas ou refuse de considérer la partie cachée du glaçon (les problèmes à venir) les relations avec la banque seront tendues.

Impliquer les enfants, c’est quoi cette idée ?

Je propose de regarder ce problème, bien en face, pas en biais.

Que l’on soit au pied de son compte en banque ou pas loin de l’être, réfléchir en famille nous aide à y voir plus clair. Les enfants et les ados peuvent (doivent ?) être impliqués puisque ça les concerne aussi. Dans une certaine limite évidemment.

Dabord, se convaincre de l’intérêt de cette démarche. Annoncer la couleur (n’est-ce pas une manière de commencer à les responsabiliser) puis laisser passer les grognements et répondre à la demande de définition du mot budget !

Ensuite et pour mieux se faire comprendre, s’adapter à l’âge de son public : “Les loulous, je n’ai pas prévu d’épouser Aladin ou Zhang Yiming (fondateur milliardaire de TokTik). En attendant (désespérement) cet heureux évènement, nous allons réfléchir ensemble !”

Faire passer des messages du type …

“Vous êtes importants pour moi et j’ai besoin de votre avis. Vous gérez déjà votre argent de poche, donc vous savez ! et si nous n’arrivons pas à un accord, j’arbitrerai”. Précision : “notre objectif est d’être chacun satisfait et pour moi d’être équitable avec vous deux mes amours”

ou “Êtes-vous prêts à supprimer notre séance cinéma & DOmac ce mois-ci pour acheter son blouson à Roméo ? à moins d’en prendre un moins cher et supprimer uniquement le DOmac ?”

ou encore : “Roméo choisis-tu la musique ou le basket cette année ? Kaena veut continuer la danse, on ne pourra pas garder les 3”

A ceux qui auraient du mal à se décider, on propose une version reformulée. Cela évite de s’énerver et fait partie des ajustements.

On ne va pas se mentir, ces mots provoqueront une réponse mais nous n’éviterons pas toujours une grosse bouderie. Pleurante, bavante pour les plus jeunes, hystérique chez les ados. Une réponse consentie se mérite !

En revanche si rien ne sort après dix mouchoirs morveux ou des portes claquées, alors je tranche, sans colère ni jugement : “c’est moi la cheffe, vous étiez prévenus” !

Un risque peu élevé en somme !

L’idée n’est pas de provoquer une prise de conscience mais plutôt de sensibiliser, de limiter les frustrations, de dépenser plus juste ! ça fait en même temps partie d’une meilleure organisation “solo”. Gérer son budget maman solo ne sera jamais une mince affaire alors qu’est-ce que je risque à essayer ? une crise vite dissipée ou plus de complicité. Alors on tente ?