“La nature à horreur du vide”, Aristote avait raison.

Même si elle était à l’origine liée à une théorie de science physique, 24 siècles plus tard, cette expression se prête à nombre d’autres domaines et pour cause.

Maman solo ressent un jour ou l’autre le besoin de combler ce manque affectif, cet énorme vide qui la tenaille. Elle hésite à s’inscrire sur un site de rencontre ? Qu’à cela ne tienne !

“Ari” aurait-il approuvé ce type de réseaux en son temps, même s’il ne tenait pas d’agence matrimoniale ? je dirais que oui ? mais attention, plutôt comme moyen d’aller à la rencontre des autres, physiquement,  et non comme raison de combler un vide virtuellement pendant des mois ou des années.

Car les êtres humains ont besoin, par extension, de rencontrer l’âme sœur, pour de vrai, quel que soit le moyen. Et puisque nous ne subissons plus de mariage forcé à 13 ans comme nos “soeurs” au haut moyen-âge, et que nous ne pourrons jamais commander l’homme de nos rêves sur Ah-ma-zone en premium, il faut bien prendre une décision…non ?

Avons-nous le choix ?

Allez hop, le raccourci est facile et confortable mais tient suffisamment la route pour une inscription immédiate sur un site de rencontres, autorisée par la plus haute instance philosophique. Totalement déculpabilisant pour celles qui hésiteraient encore, ballotées entre vieux principes judéo-chrétiens et réminiscences d’une “bonne éducation”. 

Quand bien même Ari (chic type, vraiment) aurait désigné ce système comme immoral, on pourrait toujours se raccrocher à l’idée que notre société nous impose, c’est tout comme, de cliquer pour être heureuse ?

Avons-nous le choix ? dois-je revenir sur les probabilités infinitésimales de rencontrer le nouvel homme de sa vie entre boulot, lessives, aller-retours au judo et le RV chez le dentiste pour le dernier ?

Prudence, il y a site et site.

L’idée est donc de choisir soi-même le site qui correspond le mieux à notre état d’esprit et non de foncer tête baissée sur celui dont on a entendu parler au boulot par des gamines de 25 ans. 

On en a 37 ou 45, on est mère, on sait se retenir de fréquenter Der-Tin. Ou autres appli “plan d’un soir”. Certes, ça comble incontestablement le vide et va dans le sens d’Ari, mais est-ce bien adapté à notre besoin ?

S’afficher MILF sur des sites spécialisés est possible aussi, même si, de mon point de vue, ce terme désignant les “mères de famille sexuellement attirantes” est juste inacceptable. Après, je le reconnais, chacune a le droit d’assouvir un fantasme !

Attention tout de même : confondre son fils et son nouveau partenaire de dos est le signe d’une perte de contrôle ! Je dis ça, je dis rien…

Se décider et faire le pas !

Plus sérieusement, s’inscrire sur un site est une aventure, on n’a pas fini d’en parler ! alors si vous êtes décidée, rendez-vous par ici !