C’est samedi, j’adore !

Après le câlin et le petit déjeuner avec mon loulou (tartines de Tunella, chocolat chaud, orange pressée) se profile une journée de rêve sans obligations ni contraintes. Maman solo en weekend: on va s’éclater ! allez quoi, je plaisante ! en réalité, le samedi est une journée zéro répit et j’ai 2 solutions :

1- je plante tout et ce sera l’anarchie toute la semaine :

Frigo hanté, panier de linge sale à débordement, prolifération de moutons, sanitaires à l’abandon, administratif ignoré. “Maman ils veulent plus que je mange à la cantine parce que t’as pas payéééé”… impasse sur le contrôle de maths, comptes non vérifiés (ça va, je suis laaarge) et j’en passe.

2 – je m’organise un minimum pour un poil plus de sérénité !

ménage version courte (chacune sait), deux heures de plus si je me lance dans la version longue (chacune voit).

Superviser les devoirs de doudou (sans se faire arnaquer), ne pas s’attarder sur le repas de midi surtout s’il est déjà 14h: steak, pâtes & tomates cerises, très bien ça, très équilibré.

Filer aux courses, charger, décharger, ranger… seule. Bien entendu. Doudou est parti chercher son copain à l’arrêt de bus (sans doutes à Pétaouchnok vu le temps écoulé).

Se transformer en agent de la sécurité civile et remettre un peu d’ordre dans le placard d’habits, sinistré par un marcassin égaré.

Etendre une lessive, en lancer une seconde, refaire les lits (mmmoui, deux mois ? c’est le moment). Enfin s’asseoir… à son bureau pour passer à la phase administrative.

C’est quoi déjà la charge mentale ? gérer plusieurs espace-temps en même temps ? je vois pas de quoi tu parles !

18h07, je n’ai encore rien fait pour moi…

Pas même l’épilation jambes-aisselles déjà reportée deux fois. Bouof, qui pourrait s’en offusquer ?

Allez, j’ai le temps de passer chez maman prendre cette petite table basse qu’elle m’a promis. Elle pèse un âne mais à deux, ça le fait. On discute, on plaisante mais au fait, j’ai deux loustics à gérer ! à mon arrivée, ces deux là sont en sueur et hilares : “maman, Esteban peut dormir à la maison  sa mère est d’accord, sitepléééé”

20h12, en cuisine, c’est reparti pour les pizzas maison. Tonton vient passer la soirée, chouette ! On va boire un coup, rigoler, se raconter nos vies, la dernière anecdote croustillante du boulot, on l’a bien mérité ! jusqu’à 22h38…où catastrophe, 3 lattes du sommier (neuf) de doudou n’ont pas résisté aux assauts répétés de ces deux hystériques de gosses ! “allez hop, ça suffit, les dents, pipi, au lit”. Ricanements étouffés sous la couette jusqu’à épuisement, la base.

Reprendre un ptit verre de blanc pour prolonger la soirée, pleurer un coup sur l’épaule de tonton – tu sais c’est pas facile en ce moment – et s’effondrer pompette à 00h33, dans un lit froid où bizarrement, aucun homme ne s’est glissé depuis des lustres…

Tonton a dormi dans le canapé. Il ouvre subitement les yeux, et tombe sur le derrière de Batman et Spiderman (fine équipe en pyjama), calés à trois centimètres de sa joue.

Il est 7h12, nos héros ont branché la playestécheune et tonton est ravi.

Notre dimanche peut commencer !

-“Mamaaan keskonféééé ?”

-“on traine, voupermetééé ?!”

Le soleil monte dans la cuisine en chantier. Ni Batman ni son acolyte n’ont usé de leurs pouvoirs magiques pour ranger et nettoyer. Les super-héros ne sont plus ce qu’ils étaient.

Allez, on saute dans un pantalon, on passe à la boulangerie, pique-nique au bord de l’eau. Ah mince, il pleut ? dommage ! et si on se regardait un Simpson en grignotant au fond du canapé ?

17H27, Flitnex tourne encore, regard ébêté. Je yeute le pantalon à recoudre abandonné sur la chaise depuis 3 mois, le tas de vêtements à trier, et renonce une fois de plus à m’en occuper…

18h30, réunion au sommet : “doudou, va ranger ta chambre et prendre ta douche. Après on revoit la leçon d’histoire. Comment ça tu ne l’as pas apprise ?

19h50, les négociations avec les ministres de Louis XVI s’éternisent. Hey les gars, on se dépêche, E=M6 va commencer, et ce moment là, il est sacré ! c’est le dernier câlin avec mon doudou et le weekend est plié…