Faire baisser la charge mentale, oui mais comment ?

“Maman solo épuisée” génère 252 000 résultats sur Google. Hum. On va en parler !

Supporter une charge mentale en solo, variable en fonction du nombre d’enfants, des finances et de l’implication du père est un énorme défi. Au quotidien.

Si en plus le moral n’est pas au beau fixe, on peut vite se transformer en bombe à retardement. 

L’idée est donc de faire le point sur cette charge mentale mais aussi sur nos états d’âme… Mettre colère, tristesse, désarroi, culpabilité ou angoisse en veilleuse. Ne pas ou plus se laisser contrôler par le négatif quand il est trop fort. En bref, prendre soin de son développement personnel. Et ce n’est pas un gros mot !

Je me répète et assume ce côté casse-pieds parce que le bénéfice est réel. Réduire la charge mentale, la fatigue ou l’épuisement général passe donc aussi par une meilleure connaissance de soi. Combien se sont dit un jour “mais pourquoi je ne l’ai pas fait avant” ! 

Une invitation au changement, un défi à soi-même : )

Nous mamans solos, nous les belles Guerrières qui ne lâchons jamais rien ou si peu, baissons les armes un instant. C’est important de réfléchir un minimum sur ce qui pose problème dans une période de vie. Et il n’est pas question ici de hammam ou de soirée entre copines, même si cela participe aussi à l’épanouissement personnel.

C’est un défi pour certaines d’entre nous : laisser apparaître notre vulnérabilité par exemple. Ou reconnaître, identifier une problématique, prendre conscience de ce qu’elle génère dans notre vie personnelle ou professionnelle.  Arrêter de prétendre que tout va bien devant les autres, de faire le clown, de donner le change. Évacuer un peu la pression… bref, ne pas craindre de livrer un peu de sa personne dans le but de changer des choses en profondeur.

Un défi aussi parce qu’il est difficile de croire aux solutions existant pour une meilleure connaissance de soi. Il y a des propositions tellement différentes, de la plus ésotérique à la plus cartésienne, de la plus longue à la plus brève, et aussi … de la plus onéreuse à la plus abordable. 

Le tout étant de trouver celle qui nous conviendrait le mieux à l’instant T.

Stop aux excuses vues et revues, Go maman solo !

En fait, nous nous réfugions souvent derrière une bonne excuse, un principe ou une croyance pour ne pas faire la démarche : 

– ého, j’ai zéro temps pour ça moi !

– le développement personnel ? c’est bidon, ça sert à rien, c’est juste une tendance !

– moi, j’irai bien quand je serai à nouveau en couple !

Ainsi, le temps passe et certaines problématiques demeurent ou se répètent. Pas terrible pour aborder une nouvelle relation par exemple. 

Il suffit parfois d’un peu de lumière sur certaines parties de notre vie et bien des choses s’expliquent enfin. Et c’est plutôt chouette de ne pas rester dans le noir ou dans le flou, non ?

Être éclairée ok, mais comment faire ?

D’abord, deux questions à se poser pour savoir si je suis prête à faire un pas :

– qu’est-ce qui dans ma vie actuelle me pose le plus problème ?  

– quelles vont être les conséquences si je ne le règle pas ?

Après avoir mesuré ces conséquences, avoir une idée même succincte de ce qui existe comme accompagnement est encourageant pour prendre la décision. 

Comme on trouve son style vestimentaire, on reconnaîtra aussi assez vite la méthode et la personne capables de nous faire avancer. Et je vous guide pour cela

A consulter ici cet article paru sur franceinter.fr pour un éclairage supplémentaire.

 

Confidentialité

Mentions légales

© gomamansolo 2022 – tous droits réservés. Contactez-moi pour échanger ?