Prendre conscience de ce qui ne va pas

Se voiler la face, se cacher derrière des prétextes, se trouver des excuses pour ne pas s’occuper de soi est un grand classique ! non pas que j’ai un grave problème à régler mais tout de même, je commence à prendre conscience que quelque chose ne va pas dans ma vie…

Depuis quelques temps, j’ai repéré un questionnement, une souffrance, un problème récurrent, un objectif à atteindre.  J’ai le sentiment de ne plus avancer correctement à cause de ça et je suis maintenant sûre d’une chose : me faire aider pour aller de l’avant s’impose !

A qui m’adresser, pour faire quoi ? 

Choisir un professionnel est loin d’être évident ! les méthodes proposées sont innombrables, j’ai peur d’être déçue mais aussi de perdre de l’argent. Si je pouvais suivre un guide ça m’arrangerait ! 

En réalité, j’ai deux chose à faire

  • d’abord me renseigner sur les méthodes en question parce que toutes ne seront pas adaptées à mon besoin
  • ensuite choisir la personne en fonction d’une recommandation ou d’une réputation.

ou l’inverse ! c’est une histoire de feeling, de compétences, de confiance. J’ai par ailleurs le droit de me raviser si je ne suis pas satisfaite.

Ces psy, thérapeutes ou coachs qui sont-ils vraiment ?

Le psychologue a fait au minimum cinq années d’études. Ses outils et compétences lui permettent d’accompagner une personne à guérir d’une souffrance psychique, d’un mal-être passager. C’est le seul à avoir une formation complète sur la psychologie humaine.

Le psychiatre a fait des études en médecine; il est spécialisé en psychiatrie, est le seul à être remboursé par la sécurité sociale et autorisé à prescrire des médicaments. Il travaille sur des pathologies lourdes comme la dépression, la bipolarité, l’autisme ou la schizophrénie mais on peut aussi le consulter pour suivre une psychothérapie. 

Un psychanalyste est souvent psychologue, psychiatre, médecin etc. En fait, il applique des techniques issues des programmes de Freud et de Lacan. Son rôle est de laisser parler la personne. Il intervient très peu durant les séances.

A noter : toute personne peut à priori s’installer comme tel (profession mal réglementée) soit après une formation en école privée soit après avoir suivi une psychanalyse lui-même. Plus de détails sur cette profession ici.

Le psychothérapeute a reçu une formation d’ordre privé, a souvent suivi une psychothérapie et connaît les fondamentaux de la psychanalyse.

Il aide ses patients à résoudre des troubles du type phobie, stress, dépression, troubles alimentaires etc.

A noter que l’on part souvent pour une durée indéterminée sur ces formes de thérapie.

Des spécialisations pour répondre à des spécificités

Ces mêmes praticiens continuent de se former, pour les plus sérieux, tout au long de leur vie professionnelle. 

Ils proposent de nouvelles techniques parmi lesquelles on peut trouver la solution à son problème : j’ai sélectionné des liens qui donnent tous les détails pour une information complète.

L’hypnothérapie ou Hypnose Ericksonienne, travail sur l’inconscient (ou plus exactement le préconscient) à partir d’un état de conscience modifié (comme un état d’endormissement dont on peut sortir à tout moment, les peurs d’essayer se situent souvent ici mais il n’y a absolument aucun danger). 

Elle est utilisée par nombre de professionnels, du psy au coach en passant par le sophrologue ou la sage femme, à partir d’une solide formation dans le domaine (sinon, prudence).

EMDR après traduction, signifie “désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires”.  Elle est particulièrement adaptée pour réparer de profonds traumatismes.

EFT Emotional Freedom Techniques. Aide notamment à se débarrasser d’une phobie.

L’Art-thérapie traite les difficultés psychiques et/ou psychologiques, ou en situation de fragilité par le biais de la créativité artistique.

La Maïeusthésie consiste en “un accouchement par la parole et en douceur” lié à des souffrances toujours présentes non résolues.

Les TCC (thérapies comportementales et cognitives) peuvent compléter les précédentes ou être appliquées seules. Je vous invite à lire cet article de Santé magazine car tout y est. 

Les stages en développement personnel quant à eux, vont du très sérieux au moins fiable. Prudence donc, avant d’accorder du crédit (moral et financier) à l’un ou à l’autre. 

Et le Coaching dans tout ça ? 

Le Coach professionnel  a été formé en école privée. Il ne s’agit pas de thérapie cette fois-ci. Il a souvent derrière lui une expérience professionnelle liée à l’accompagnement des personnes sous une forme ou une autre (RH, formation, conseil). 

Il a également et souvent travaillé sur lui en ayant recours à certains professionnels et/ou techniques cités plus haut.

Son rôle est d’accompagner une personne, désireuse d’opérer un changement dans sa vie, de faire émerger son potentiel et lui permettre d’atteindre un objectif. Le travail est limité dans le temps.

Alors … il n’y a plus qu’à !